· 

OPEN-SKY : LES ÉTRANGES CONDITIONS FINANCIÈRES DE L’OPÉRATION

OPEN-SKY : LES ÉTRANGES CONDITIONS FINANCIÈRES DE L’OPÉRATION

Les conditions financières défavorables du projet Open Sky posent problème quant aux intérêts de la commune de Valbonne lors du lancement de l’opération par Mr Daunis, que ce soient les modalités de vente des terrains ou le financement des travaux :

* Prix de vente des terrains à la Compagnie de Phalsbourg

La Compagnie de Phalsbourg, bien renseigné, a acheté de nombreux terrains aux Clausonnes à bas prix curieusement bien avant la création de la ZAC en 2011 (5,5 ha), puis en 2012 (6,6ha). Cela représente une douzaine d’hectares pour moins de 15 millions. La principale transaction concerne un terrain de 6,18 hectares à un prix de 9,9 millions d’euros pour lequel Mr Daunis a signé une promesse de vente le 27 décembre 2012 dans les bureaux de la Compagnie de Phalsbourg en prenant à la charge de la commune l’indemnité d’éviction du locataire (finalement évaluée à 2 Millions par le tribunal).Globalement cela revient à vendre les terrains de Valbonne à 100 Euros le m2. A comparer à l’estimation du service des Domaines pour les Clausonnes (91,8 Millions pour 40 hectares selon avis du 11 octobre 2011), soit 225 Euros le m2

En incluant les travaux d’aménagement des accès pris en charge par Phalsbourg d’environ 23 Millions, cela revient à environ 350 Euros le m2, travaux compris, à comparer à 880 Euros le m2 vendus 5 ans plus tard par la mairie d’Antibes (44 Millions pour 5 hectares) à la même Compagnie de Phalsbourg sur le terrain proche d’Ecotone. On peut considérer que l’opération a été réalisée à moitié prix par rapport à ces références ! Belle opération pour Phalsbourg !

* Financement des travaux d’aménagements (accès,voileries,réseaux)

On constate qu’une partie des travaux d’accès est financée par la commune, à travers la société semi-publique SPL Sophia, émanation de la commune de Valbonne. Au 31 décembre 2017, le montant des travaux réalisés et non financés par le constructeur sur les Clausonnes s’élevait à 5 Millions dans les comptes de la SPL, générant des emprunts et des frais financiers (sans compter ce qui peut figurer dans les immobilisations en cours de la commune ...). En fin de course le montant des travaux non financés par le promoteur devrait s’élever à une grosse dizaine de millions d’euros(ce qui reviendrait à donner gratuitement les terrains)

* Partage du gâteau

L’opérateur de Cap 3000 avait engagé un recours contre le permis Open Sky de son concurrent puis y a renoncé. On comprend que la Compagnie de Phalsbourg ait pu payer 7 Millions d’Euros à l’opérateur de Cap 3000 pour que celui-ci abandonne son recours devant les tribunaux…

* Conditions contractuelles des ventes

Les conditions contractuelles de la promesse de vente sont particulièrement sévères pour la commune qui renonce à tout droit de rétractation et prend en charge les indemnités à verser au locataire.

* En conclusion

Les projets de construction publique lancés par Mr Daunis ont tous capoté, les règles environnementales n’étant pas respectées. Maintenant avec le cas Open Sky, les conditions financières défavorables du projet ainsi que les conséquences écologiques (surcharge du réseau routier, déboisement, lac artificiel) posent problème quant aux intérêts essentiels de la commune de Valbonne.

 

Doit-on mettre ces anomalies environnementales et financières sur le seul compte de l’amateurisme ou de l’incompétence ?

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Yoanna SALLESE (mardi, 22 octobre 2019 15:11)

    Bonjour,

    Je réalise un article sur ce projet dans un magazine de presse spécialisée. Serait-il possible d'avoir une personne pour m'en parler ? Je dois vous avouer que j'ai peu de temps pour le réaliser, pensez-vous pouvoir revenir vers moi rapidement ? Vous pouvez me joindre à cette adresse mail : yoanna.sallese@gmail.com

    Je vous remercie beaucoup,

    Yoanna Sallese