· 

[OpenSky] Résultats du référendum : large participation, rejet et boycott massifs

Le 12 février dernier, devant le refus de Jean Leonetti de procéder à un moratoire et une consultation publique sur le centre commercial Open Sky, nous lancions nous-même un référendum citoyen, accompagné d'une démarche de pré-boycott.

 

Un mois et demi après, nous publions ici les premiers résultats de ce référendum.

 

Résultats

 

Les résultats sont sans appel : un rejet massif du projet Open Sky : 96%,  accompagné d'un fort engagement de boycott de ce centre commercial : 87%

 

Résultats détaillés :

  • votes: 2418
  • votes valides: 2337
  • oui - soutien au projet  : 71
  • non  - rejet du projet : 2266
  • déclaration de boycott : 2055

Procédure

 

Nous avons vérifié les emails renseignés grâce au site www.datavalidation.com spécialisé dans ce type de validation.

 

Participation

 

La participation est très large : 2337 votes valides.

Un véritable succès pour une campagne lancée sans moyen ni relais institutionnel.

 

Cette participation est bien plus large que le seul cercle militant de MySophiaAntipolis :
Sur les 2337 votes, nous avons reçu environ 800 votes grâce au relais de Nice Matin et 1000 votes via une publicité non différenciée sur Facebook (adultes des Alpes Maritimes).

 

Dans tous les cas, les tendances de la consultation était similaires.

 

Répartition géographique

 

Le référendum est réservé aux Alpes Maritimes. Les votant renseignent leur code postal. Voici la répartition géographique des participations

Sans surprise, la participation est proportionnellement bien plus large aux abords de la CASA mais s'étend néanmoins à la plupart des communes du département.

 

Conclusion

 

Les résultats de cette consultation confirment le rejet massif de ce projet par la population azuréenne. Ils renforcent les résultats de la pétition (qui dépasse aujourd'hui les 18.000 signatures et l'électorat de Jean Leonetti), tout en lui apportant une nouvelle légitimité, par l'expression d'avis contradictoires et l'élargissement aux "non-militants".

 

Ce résultat ne nous étonne pas. Il fait écho aux retours que nous avons sur le terrain, lorsque nous distribuons des tracts ou allons à la rencontre des petits commerçants.

 

Ce rejet ne traduit pas une simple "préférence", mais bien un désarroi de la population face aux nuisances (économiques, écologiques, logistiques, ...) qu'ils devront subir. Encore et toujours, c'est l'incompréhension qui prime : comment peuvent ils encore envisager une seule seconde l'ouverture d'un tel centre, par les temps qui courent et contre l'avis de la population ?

 

Ces préoccupations seront au coeur des enjeux des municipales à venir.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Liautaud Sébastien (mardi, 26 mars 2019 15:25)

    Bon début �

  • #2

    helbert monique (mercredi, 27 mars 2019 14:44)

    il y a de l'espoir pour ne jamais voir se réaliser ce projet commercial inutile et garder notre poumon végétation